18 mars 2016: nous interpellons Philip Cordery, Député des Français du Benelux sur la prise en compte du risq ue nucléaire France – Benelux, et mesures de préventions

Monsieur le Député des Français du Benelux, Philip Cordery,

Objet : prise en compte du risque nucléaire France – Benelux, et mesures de préventions.

Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, mais surtout cinq ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenue dans l’un des pays les plus technologiquement avancé du monde, il est légitime et même de notre devoir d’élus de s’inquiéter de l’état de la prévention, de l’information et de la préparation de nos institutions publiques en cas d’accident voire de catastrophe nucléaire en Belgique ou en France toute limitrophe.

Il est d’autant plus de notre devoir de nous mobiliser sur ces questions compte tenu de l’âge et de l’état de certaines centrales en Belgique comme en France, mais aussi des déclarations du Président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en France qui déplorait dans le journal Libération du 3 mars 2016 “un manque de prise de conscience des risques et recommandant de se préparer à l’éventualité d’un risque d’accident comme celui de Fukushima”, ou de la recommandation le 15 janvier 2016 de l’Agence fédérale belge de contrôle nucléaire (AFCN) de distribuer des pastilles d’iodes stable sur tout le territoire de la Belgique, comme l’a d’ailleurs fait le Luxembourg en distribuant des capsules d’iode pour toute sa population.

Ainsi en date du 18 mars 2016, nous ne pouvons que déplorer l’absence de décision pour mettre en œuvre ces recommandations en Belgique. En effet, à notre connaissance il n’y a toujours pas de nouveau plan de prévention et de réaction en cas d’accident nucléaire.

De plus, la vidéo diffusée par le Ministère belge de l’intérieur (IBZ) sur risquenucleaire.be/, ne nous rassure en rien, que du contraire. Elle nous laisse plutôt perplexes. L’information en général sur la prévention et les mesures d’urgence ne nous parait pas adéquate et suffisante. En nous adressant directement aux pharmacies, nous avons observé un manque d’information manifeste sur le système de distribution d’iode stable. Nous avons d’ailleurs fait le test sur Bruxelles en interrogeant plusieurs pharmacies et le résultat est sans appel, AUCUNE des pharmacies consultées à deux pas du Parlement fédéral belge n’en avait, et AUCUN des commerçants n’a su nous renseigner sur la procédure qui serait suivie.

Au-delà des interrogations sur les plans d’urgence à Bruxelles en cas d’accident nucléaire que ce soit en France, en Belgique ou ailleurs (en Grande-Bretagne notamment), nous avons de réelles craintes aujourd’hui.

Nous vous interpellons en tant que député représentant des Français du Benelux, afin de vous demander si vous pourriez nous faire savoir quel est le dispositif prévu par les autorités françaises dans ces pays en cas d’accident nucléaire, y compris dans les lycées français ? Quelles sont en outre les mesures de préventions actuelles (stocks d’iode stable, plan de distribution, information et préparation du personnel etc.)?

Nous vous remercions par avance pour les réponses que vous pourrez apporter à ces questions et pour les initiatives que vous pourrez prendre afin de contribuer à une meilleure prise en compte du risque nucléaire à l’échelle de votre circonscription.

Sandra Jen, Conseillère communale, Etterbeek, Belgique.

Perrine Ledan, Conseillère communale, Uccle, Belgique, déléguée consulaire EELV.

Bertrand Wert, Conseiller communal, Ixelles, Belgique, co-secretaire EELV Benelux.

Guillaume Sellier, Conseiller consulaire écologiste de Belgique.

Alexandre Chateau-Ducos, Conseiller consulaire – Luxembourg ; Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger – Benelux

Aurélie Brochard, co-secrétaire EELV région Hors De France.

Risque nucléaire et prévention…des questions…

Cinq ans après l’accident nucléaire de Fukushima, et bientôt trente ans après la catastrophe de Tchernobyl et son nuage radioactif qui ne s’était pas arrêté à la frontière française….et compte tenu de l’âge et de l’état de certaines centrales en France et en Belgique, des déclaration du président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en France déplorant “un manque de prise de conscience des risques et recommandant de se préparer à l’éventualité d’un risque d’accident comme celui de Fukushima” (Libération 3 mars 2016), de la recommandation mi-janvier de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) de distribuer des pastilles d’iodes stable sur tout le territoire belge, nous nous interrogeons sur les dispositifs mis en place pour l’information et la prévention, et pour réagir au mieux en cas d’accident. Les comprimés d’iode stable visent à protéger des conséquences d’un éventuel accident nucléaire au cours duquel de l’iode radioactif serait libéré.

Comment s’en procurer en cas d’accident, ou en prévention puisqu’on est censé resté confiné chez soi, ou dans son école, son lieu de travail….Nous avons commencé en demandant à des pharmacies bruxelloises si elles en avaient, si elles savaient quoi faire, étaient informées etc….ben pas vraiment…. aucune des pharmacies consultées ne semblait vraiment informée, ou en avait en stock, et elles ne savaient pas comment obtenir l’information exacte à nous donner….

Après plus de recherches sur internet nous avons trouvé http://www.risquenucleaire.be/ – une vidéo qui nous laisse perplexe…

Nous interpelleront prochainement dans nos Conseils communaux sur le rôle des communes dans ce dispositif de prévention.

Faites comme nous, demandez à vos élus locaux, régionaux et nationaux de prendre les choses au sérieux, en attendant que les décisions responsables de fermeture soient prises.

Lettre ouverte à Gérard Depardieu

Évasion_fiscale_par_CharbLes impôts des résidents belges et bruxellois permettront d’accueillir Gérard Depardieu au Flagey à Ixelles ce week-end – 29-30 novembre 2014

Voici deux ans à peine, comme d’autres grandes fortunes, vous quittiez la France. Un départ à la manière de ces multinationales qui n’hésitent pas à pratiquer le dumping fiscal, en profitant des politiques de certains Etats, mis en lumière par le dernier scandale du « Luxleaks ». Ainsi, l’évasion fiscale représente un manque à gagner de 1 000 milliards d’euros pour l’Europe. D’après le gouvernement français, la soustraction à la solidarité nationale a fait perdre à la France entre 60 à 80 milliards d’euros en 2013.

Lire la suite

ECOLO salue la rationalisation du secteur de l’’eau bruxellois

Ecolo salue la rationalisation du secteur de l’eau bruxellois

Ecolo salue l’annonce faite ce jour mardi 16 Septembre par les Présidents de Vivaqua et dHydrobru de mettre en oeuvre sans plus tarder une nécessaire et attendue rationalisation du secteur de l’eau à Bruxelles. Pour rappel, il y a près de deux ans, la Ministre Ecolo Evelyne Huytebroeck et le Ministre-Président annonçaient leur volonté de poursuivre la refonte du paysage de l’eau en Région de Bruxelles-Capitale en rapprochant les activités des deux intercommunales. Cest donc l’aboutissement de deux ans de travail et de concertations avec les acteurs communaux et régionaux.

Depuis 2004, la réforme indispensable du secteur de l’eau portée et initiée par les écologistes vise non seulement à réduire le nombre d’acteurs et à améliorer sa transparence mais surtout à garantir une maîtrise des coûts (et donc du prix) ainsi qu’un service de qualité aux bruxellois.

Il sagit également d’augmenter la lisibilité du secteur pour des citoyens souvent perdus face à des acteurs différents, de simplifier l’accès à ce secteur qui réalise au quotidien des travaux fondamentaux pour les citoyens.

Ce rapprochement permet aussi de reprendre le contrôle sur les missions de services publics accomplies par les opérateurs du secteur de l’eau. Il sagit là dun pas extrêmement important en matière de gouvernance, de simplification et de service au public.

Par ailleurs, comme le précise Arnaud Pinxteren, député bruxellois depuis longtemps à la pointe de ce combat, « cette réforme est essentielle car elle sinscrit dans la recherche de lefficacité maximale du service public de leau aux bénéfices des usagers et des finances communales car elle permettra la limitation des coûts, la transparence du fonctionnement et un contrôle démocratique. »

Arnaud Pinxteren

Député bruxellois

0479/909.909

Mauvais rêve….nouvelle Commission Européenne beaucoup d’inquiétudes bien résumées dans cette lettre du Gr een 10

Impression d’un mauvais rêve en voyant l’organigramme annoncé de la nouvelle Commission européenne – pas de mention d’environnement ni même de développement durable dans les vice-présidences, l’environnement à la botte de la compétitivité, la croissance et la création d’emplois – et quels emplois ont été créés ces dernières années par nos commissaires et ministres pour la compétitivité? de quelle croissance voulons nous?
Où nous ont-ils menés avec la Stratégie de Lisbonne "faire de l’Union européenne « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d’ici à 2010, capable d’une croissance économique durable accompagnée d’une amélioration quantitative et qualitative de l’emploi et d’une plus grande cohésion sociale1 ».
….et des agendas et des équipes qui se suivent et semblent s’empirer…
Le tout bien résumé dans cette lettre du Green 10
http://awsassets.panda.org/downloads/14_089_g10_open__letter_to_president_elect_juncker_september_2014.pdf

En tout début de la description de la feuille de route pour le Commissaire environnement et pêche

Dans l’attente des auditions au Parlement européen….http://www.greens-efa.eu/nouvelle-commission-europeenne-12697.html

Merci !

Merci pour le soutien personnel des 17 292 votes de préférence.
http://elections2014.belgium.be/fr/eur/preferred/preferred_EUL92094_1000006.html
pic.png?itok=cNzxnp7z

http://www.results-elections2014.eu/en/election-results-2014.html

Grand travail de réflexion à mener pour tirer les leçons de ce scrutin et poursuivre les combats indispensables pour préserver notre avenir et celui de toutes les générations sur la planète malmenée et la société des inégalités croissantes.

Photo de Sandra Jen.